Un parfum de fin de saison…

Les évènements tragiques survenus le 14 Juillet à Nice ayant transformé la Promenade des Anglais en « Promenade dézinguée » ont, je l’avoue, plombé quelque peu ma joie d’écrire. Mais la vie continue. « The show must go on » diront certains.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

De Kift

Revenons à cette fin de saison. Mardi 12 Juillet, tiens c’était la Saint Olivier et personne ne m’a souhaité ma fête. Je suis un « pauvre chroniqueur solitaire ». Donc, disais-je, en ce mardi 12, les « Instants Chavirés » à Montreuil (93), fort honorable institution de 25 ans d’âge (c’est du bon !), ont clôturé leur saison 2015/2016 par un concert du groupe néerlandais « De KIFT », créé en 1988, déjà venu par le passé en ces lieux à quatre ou cinq reprises. Dans une salle bien remplie, « De KIFT », aux faux airs de fanfare, évoluant à 6 ou 7 musiciens poly instrumentistes pour la plupart, a interprété un répertoire balançant entre punk rock, pop, folk et chansons mélancoliques d’inspiration littéraire. Pendant deux bonnes heures ce groupe a varié les ambiances : tantôt énergiques et festives,  tantôt nostalgiques, y ajoutant une scénographie un brin « foutraque ». Le public a longuement manifesté son enthousiasme et en retour, il s’est vu gratifier d’un long rappel, parfaite synthèse de l’univers musical du groupe.

Si vous voulez en savoir plus sur « De KIFT » je vous conseille deux de ses albums : la compilation « De KIFT » de 2005 et « Bidonville » datant de 2014. Vous m’en direz des nouvelles.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Akale Wube

Vendredi 15, au Studio de l’Ermitage où cela sentait la fin de saison, le drame niçois et le pont du 14 Juillet n’ont pas fait fuir le public, certes moins fourni qu’à l’accoutumée, pour venir écouter un des groupes en résidence dont je vous ai déjà parlé plusieurs fois et avec enthousiasme, à savoir : «AKALE WUBE ». Ce groupe d’ éthio jazz, à la notoriété grandissante, a, une fois de plus, su faire partager son plaisir de jouer cette musique éthiopienne en vogue dans les années 60/70, réarrangée avec modernité et originalité, et talent cela va sans dire.

 

Le Studio de l’Ermitage clôturera sa saison le samedi 30 Juillet avec « La Mambanegra ». Ce concert qui promet, n’est à manquer sous aucun prétexte.

Quant à « AKALE WUBE »,  il se produira dans cette salle les 8 Octobre, 4 Novembre et 16 Décembre prochains. A vos agendas !

Olivier BENIZEAU

 

 

 

 

 

condividi su:

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *