Un électeur ça « trump » énormément

trumpFacile le titre me direz-vous. Il est vrai que c’est difficile de détendre l’atmosphère après l’élection du 45ème Président des Etats-Unis. Je ne sais pas pourquoi mais je redoutais le pire à l’occasion de ce scrutin qui revenait à choisir entre la peste ou le choléra. Le pire est arrivé aussi bien pour les américains que pour les instituts de sondage et les grands spécialistes de la vie politique étatsunienne. Du coup Donald ne me fait plus rire et TRUMP, avec ses faux airs du papa de Marine, m’inquiète.

Depuis cette élection on nous abreuve d’analyses sur les raisons de cette surprenante victoire, comme si on assistait à une session de rattrapage, et sur l’impact éventuel de ce résultat sur les élections présidentielles made in France à venir.

Pour l’instant, je me demande si on ne va pas assister à un plantage du même acabit des sondeurs hexagonaux à l’occasion des primaires de la droite !

Je retiens également que le mot « populisme » employé pour la victoire de TRUMP est honni par la droite et son extrême et qu’il faut le remplacer par la « voix du peuple ». Avez-vous bien saisi la nuance, surtout quand on jette un voile pudique sur les moyens employés pour avoir les faveurs de cette fameuse « voix ».

En conclusion, je me demande si nous ne sommes pas entrés dans une période sartrienne puisqu’avec TRUMP nous avons la nausée, avec SARKOZY les mains sales et avec Marine la P….. respectueuse ! Quant aux prochaines élections présidentielles sera-ce le mal-être de la gauche contre le néant de la droite et de son furoncle extrémiste ?

Gabriel BERARD

 

 

 

condividi su:

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *