PARIS MUSIQUES – MARATHON

par Olivier Benizeau 

Toumani Diabaté

Toumani Diabaté

Lundi 18 Novembre 2013 : Hommage à la culture malienne au Théâtre de la Ville

Considéré comme l’un des plus grands joueurs de Kora (harpe de l’Afrique de l’Ouest à 21 cordes), Toumani DIABATÉ, musicien malien de 48 ans, est connu dans le monde entier depuis la sortie de son premier album « Kaira » en 1987. Il a remporté deux Grammy Awards pour sa collaboration avec le guitariste légendaire du Mali, Ali FARKA TOURÉ (décédé en Mars 2006).

Sur la scène du Théâtre de la Ville, Toumani DIABATÉ a présenté son nouveau projet monté avec le Trio DA KALI, composé de trois musiciens maliens d’exception, issus comme lui d’une longue lignée de griots. Ce groupe, fidèle à la tradition griote, combine voix, Hawa KASSÉ MADY (une pure merveille), balafon (xylophone à 22 clés datent au moins du XIII ème siècle) joué par Fodé Lassana DIABATÉ, également directeur musical de la formation, et ngoni (instrument traditionnel malien à cordes) joué par Mamadou KOUYATÉ, fils du maître de cet instrument, Bassekou KOUYATÉ.

Ces artistes ont interprété une musique des plus raffinées qui soit en Afrique. Un vrai moment de bonheur pour le public venu nombreux.

Hadouk Quartet

Hadouk Quartet

Mardi 19 Novembre 2013 : « France – Ukraine », non je plaisante, Hadouk Quartet au Studio de l’Ermitage

Après dix-sept années d’existence, Hadouk est passé du trio au quartet. Steve SHEHAN est parti pour une aventure individuelle sans vraiment s’éloigner de ses deux complices Didier MALHERBE (doudouk, flûtes, saxophone soprano), et Loy ERLICH (gumbass, instrument hybride entre le gumbri marocain et la basse) auxquels sont venus se joindre Eric LÖHRER (guitare, banjo, cavaquinho, lapsteel) et Jean-Luc DI FRAYA (percussions ; chant avec un voix surprenante).

HADOUK a interprété le répertoire de son album « Hadoukly Yours, sorti récemment, et nous a invité à un voyage planétaire, entre jazz, folk imaginaire sur le dos d’un chameau ailé à la démarche chaloupée, et musique d‘autres continents.

Pour les amateurs, Steve SHEHAN passera le 12 Décembre prochain à l’Alhambra à Paris.

Mercredi 20 Novembre 2013: La Dynamo à Pantin

metal-o-phone_6_ (2)Métal O Phone

Issu du collectif COAX, Métal O Phone est un groupe « transcourants » (jazz, gamelan, rock, musiques improvisées, musique répétitive) constitué de façon atypique d’un vibraphoniste (Benjamin FLAMENT), d’un bassiste (Joachim FLORENT) et d’un batteur (Élie DURIS). Un son original tantôt puissant tant planant. Ce concert a eu lieu à l’occasion de la sortie récente de leur nouvel album « Kosmos » (Coax Records). Les trois compères ont joué une musique aux ambiances contrastées, faisant penser par moments aux compositions inclassables de « RADIATION 10 ». Un vrai régal pour les oreilles.

Luc EX

Luc EX

Luc EX’Assemblée

Luc EX, bassiste néerlandais (ancien, entre autres, de « The Ex »), a réuni un quartet de jazz comprenant deux saxophonistes, l’allemande Ingrid LAUBROCK (saxophones ténor et soprano) et le néerlandais Ab BAARS (saxophone ténor, clarinette et shakuhachi: flûte japonaise) et un batteur américain qui n’est plus à présenter, Hamid DRAKE.

Les compositions interprétées étaient constituées de mélodies aux rythmes syncopés et de soli énergiques (Hamid DRAKE tout simplement génial dans cet exercice). Une musique impressionnante par sa variété et par la qualité de son interprétation.

La programmation de la Dynamo en cette fin d’année est vraiment époustouflante.

Jeudi 21 Novembre 2013: Studio de l’Ermitage – RADIOHEAD

Amnesiac Quartet

Amnesiac Quartet

« RADIOHEAD à l’Ermitage ? Vous n’y pensez pas ! »

Non le célèbre groupe de rock britannique n’était pas à Paris. Par contre, son répertoire était à l’honneur par l’intermédiaire de l’AMNESIAC Quartet, ensemble de jazz entièrement dédié à la musique de RADIOHEAD. Créé par Sébastien PAINDESTRE, clavier, ce quartet comprend également un saxophoniste soprano, Fabrice THEUILLON, un bassiste, Joachim GOVIN, et un batteur, Antoine PAGANOTTI. Après un premier album « Tribute to RADIOHEAD » enregistré en 2007, AMNESIAC Quartet est revenu en concert à Paris pour présenter le second volume dédié au groupe britannique.

Sans chanteur ni guitares électriques, le quartet a rendu un hommage à sa manière en jouant cette musique si singulière, tantôt avec retenue, tantôt avec énergie et puissance. Sans vouloir passer sous silence la cohésion de ce groupe de jazzmen ni la qualité de son interprétation, on ne peut faire autrement que de saluer tout particulièrement la prestation impressionnante de Fabrice THEUILLON au saxophone soprano dont la sonorité a su s’émanciper de l’ombre tutélaire de John COLTRANE, pourtant l’une des toutes premières influences de ce brillant musicien.

Encore une belle soirée au Studio de l’Ermitage qui, décidément, nous aura gâtés tout au long de cette année qui s’achève, par la qualité et la variété de sa programmation. Merci à Chadly, à Yamilé et à toute l’équipe de cette superbe salle.

Andy Emler

Andy Emler

Vendredi 22 Novembre 2013: Le TRITON – Les Lilas

MegaOctet d’Andy Emler

Comme l’a si bien dit Jean-Pierre VIVANTE, Directeur du « TRITON », nous avons eu droit à un concert d’une « dream team ». C’était la seconde soirée du concert annuel de cette formation fondée en 1989 par Andy EMLER, pianiste, organiste, improvisateur, chef d’orchestre et compositeur de jazz. Composé de neuf musiciens, le MegaOctet comprenait dans ses rangs, pour l’occasion : François THUILLIER, tuba, Laurent DEHORS, saxophones ténor et soprano, et clarinettes, Thomas DE POURQUERY, Saxophones alto et soprano, voix, Philippe SELLAM, saxophone alto, Claude TCHAMITCHIAN, contrebasse, François VERLY (vieux complice d’Andy), percussions et Éric ECHAMPARD, batterie.

Cela fait cinq ans que le MegaOctet vient se donner en concert au TRITON. La musique interprétée par ces neuf merveilleux musiciens a, encore une fois, conquis le public par la variété des ambiances et des rythmes et la grande liberté laissée aux solistes, le tout dans une atmosphère jubilatoire. Le seul regret que l’on puisse avoir, c’est que ce ne fut pas un C.D.I. : concert à durée indéterminée, mais il fallait bien clore cette belle soirée.

Joëlle Leandre

Joëlle Leandre

Samedi 23 Novembre 2013: Le Triton – Les LILAS

Joëlle LEANDRE – Christophe DELERCE

On ne présente plus Joëlle LEANDRE, contrebassiste française de musique contemporaine, de musique improvisée et de jazz. Elle est aussi vocaliste, accompagnant fréquemment de sa voix ses improvisations instrumentales. Depuis de nombreuses années elle aime s’entourer de partenaires de très haut niveau de la scène européenne et internationale.

Elle a une immense discographie (plus d’une centaine d’enregistrements). Pour en savoir plus sur cette immense musicienne nous vous conseillons la lecture de son ouvrage passionnant « A voix basse entretiens avec Franck Médioni » Éditions MF 2008 – 160 pages.

Christophe DELERCE, musicien improvisateur, compositeur et pédagogue, dans le milieu du tango et de la danse contemporaine, est multi instrumentiste : il joue du bandonéon, de la clarinette, de la viole de gambe. Il collabore dans de nombreux projets en Europe et aux États-Unis.

Dans le cadre de sa « quarte blanche » au TRITON, Joëlle LEANDRE a invité Christophe DELERCE (bandonéon, clarinette) pour un concert au cours duquel ces deux artistes se sont livrés, avec appétit et humour, à une succession d’improvisations, revisitant divers genres musicaux, notamment le jazz, la musique contemporaine et le tango. Une belle soirée de grande qualité hors des sentiers battus comme celles qu’a su nous offrir, précédemment, Joëlle LEANDRE avec ses divers invités tout au long de la saison.

condividi su:

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *